Courtage en crédit immobilier : comment ça se passe ?

crédit immobilier

Publié le : 06 novembre 20225 mins de lecture

Une acquisition immobilière est un projet coûteux qui nécessite la mobilisation d’une somme d’argent importante. Pour sa réalisation, le passage par la case du prêt immobilier est toujours incontournable pour les acquéreurs. Pour ce faire, ils peuvent se faire accompagner par un courtier immobilier. Ces quelques lignes vous éclaireront mieux sur ce sujet.

Que propose un courtier en crédit immobilier ?

Le courtage en crédit immobilier est une profession réglementée. Pour devenir courtier, il faut d’abord être titulaire au minimum d’un BTS immobilier ou d’un BTS dans le domaine de l’assurance ou de la banque. Ensuite pour exercer son métier légalement, le courtier doit être identifié au sein de l’ORIAS ou organisme pour le registre des intermédiaires en assurance.

Le courtier immobilier est un négociateur de prêts. Son service consiste à aider les acquéreurs à obtenir un crédit pour le financement de leur acquisition. Il les représente auprès des organismes emprunteurs afin d’obtenir un prêt dans les meilleures conditions possibles.

En contrepartie de ce service, il perçoit des frais de courtage. Ces honoraires correspondent souvent à un pourcentage du montant du crédit acquis. Selon l’article L321-2 du Code de la consommation, il est interdit à tout courtier d’exiger une somme d’argent d’un particulier avant l’obtention du prêt. Si vous êtes à la recherche d’un courtier immobilier à Maurepas, rendez-vous sur courtier78.fr.

Pourquoi faire appel à un courtier en immobilier ?

Bien sûr, demander l’accompagnement d’un courtier immobilier génère des dépenses supplémentaires pour votre acquisition immobilière. Mais, cela en vaut largement la peine compte tenu de la valeur ajoutée que ce professionnel peut apporter à votre projet.

Tout d’abord, grâce à son savoir-faire, vous gagnerez un temps précieux dans les différentes étapes liées à l’achat. Un courtier immobilier analysera d’abord votre capacité d’emprunt. Ensuite, il optimisera votre profil afin de pouvoir négocier une meilleure offre auprès des établissements de crédit. Il constituera un dossier fort et solide afin de les rassurer. Vous augmenterez ainsi vos chances d’obtenir un prêt pour réaliser votre achat.

Enfin, il fera jouer la concurrence entre les différents organismes afin que vous puissiez réaliser des économies intéressantes. L’aide d’un courtier en prêt immobilier vous allège considérablement la tâche. Et comme il est un expert du secteur, les banques priorisent les dossiers présentés par un courtier. Vous êtes donc certain d’obtenir une réponse plus rapide à votre demande de prêt.

Quand contacter un courtier immobilier ?

Afin d’optimiser votre projet, vous pouvez faire appel à un courtier en prêt immobilier avant même de chercher votre futur bien. Ce professionnel pourra alors réaliser pour vous une étude de financement. Il vérifiera votre capacité d’emprunt et vous proposera le coût du bien adapté à votre profil. Par ailleurs, sachez que les propriétaires analysent la solidité financière des acheteurs qui ont fait une offre d’achat. Ils privilégient alors l’acheteur le plus solvable. Aussi, en contactant au préalable une société de crédit immobilier, vous aurez plus de chance d’être choisi par le propriétaire.

Il est aussi possible de contacter ce professionnel après la signature du compromis de vente. En effet, à partir de ce moment, vous disposez de 45 jours pour faire le tour des organismes emprunteurs afin de trouver le financement. Trouver un courtier rend cette tâche moins longue et plus facile. Il analyse votre dossier et négocie le meilleur taux d’emprunt auprès de son réseau de partenaires. Afin de vous faire économiser de l’argent, il compare par ailleurs les conditions de prêt. Celles-ci comprennent les indemnités de remboursement anticipé, le coût de l’assurance emprunteur, etc.

Lorsque le courtier a déniché la meilleure offre pour vous, il vous accompagne dans les démarches suivantes jusqu’au déblocage des fonds par l’établissement prêteur et la signature de l’acte de vente notarié.

Plan du site